Comment soumettre des articles?


Normes de publication d’articles

1. Soumission d'un document
2. Procédure d'arbitrage scientifique
3. Présentation des documents
3.1. Organisation des rubriques
3.2. Normes de rédaction des résumés
3.3. Les mots clefs
3.4. Limites de longueur des textes
3.5. Graphiques, tableaux et figures
3.6. Notes de bas de page et caractères spéciaux
4. Références bibliographiques
4.1. Notes bibliographiques dans le texte
4.2. Exemples de format des références bibliographiques selon les normes de l'APA

La publication d’articles dans la revue Laboreal doit respecter un ensemble de normes spécifiques que l’auteur est tenu d’utiliser afin de faciliter la lecture des textes et simplifier le processus de reproduction électronique. Nous présentons ces normes, ci-après, sous une forme systématisée.

 

1. SOUMISSION D’UN DOCUMENT

Le document soumis en vue de sa publication doit être un texte original, il doit suivre la politique éditoriale de la revue et s’encadrer dans l’une de ses rubriques (voir la liste des rubriques). Il peut être présenté en portugais ou en espagnol, mais doit respecter le format défini (voir le point 3 “Présentation des documents”).

Le document doit être envoyé sous format électronique à l’adresse suivante : laboreal@fpce.up.pt

Les manuscrits transmis à la revue Laboreal doivent être accompagnés d’une lettre de sollicitation, signée par (tous) les auteurs, explicitant l’intention de la soumission du texte pour publication ou le renouvellement de cette proposition.
Dans cette lettre, les auteurs sont également tenus de garantir que le texte soumis et la recherche qui le soutient respectent les príncipes éthiques fondamentaux tels que définis par le Committee on Publication Ethics (COPE; consulter publicationethics.org) auquel la revue est affiliée.



Haut de page ^

 

2. PROCÉDURE D’ARBITRAGE SCIENTIFIQUE

Après avoir été soumis par son auteur, le document fait l’objet d’une expertise qui se déroule de la façon suivante :
 

1. Les membres du Comité Editorial procèdent à une lecture initiale du texte et analysent dans quelle mesure celui-ci s’encadre dans la politique éditoriale de la revue ;
2. Si le Comité Editorial estime que le texte est apte à faire l’objet d’une expertise scientifique, elle nomme deux experts chargés de procéder à son évaluation ;
3. Le texte est envoyé aux experts sans mentionner le nom de l’auteur, dans le cadre d’un processus “en double aveugle” – les experts ne connaissent pas le nom de l’auteur et l’auteur ne saura pas par la suite le nom des experts ;
4. Les experts complètent la fiche d’expertise et la renvoient au Comité Editorial de la revue, dans un délai convenu au préalable ;
5. Le Comité Editorial élabore un document unique sur la base des deux avis et l’envoie aux auteurs. Lorsque les expertises sont favorables à la publication, ce document comprend l’ensemble des modifications à introduire en vue de la publication du texte ;
6. L’auteur envoie au Comité Editorial, dans le délai imparti, la version finale de son texte et une lettre où il identifie les modifications introduites et justifie les options suivies ;
7. Le Comité Editorial vérifie si l’auteur a tenu compte des suggestions des experts et peut encore exiger quelques modifications. Après ce processus, elle décide si le texte peut être considéré comme accepté en vue de son édition.
8. Après acceptation de l’article, l’auteur (ou chacun des auteurs s’ils sont plusieurs) signe une déclaration dans laquelle il certifie le caractère inédit de l’article et en autorise la publication (déclaration disponible à décharger en PDF en portugais/espagnol). Cette déclaration est envoyée par courrier électronique (après avoir été dument remplie et signée) ou par courrier postal à l’adresse de Laboreal et est classée dans les archives de la revue.
9. Les dates relatives aux différentes phases de la procédure d'évaluation sont conservées. En cas de publication du texte, la revue publie, en première page de l'article, les dates de soumission et d'acceptation finale après expertise. Le délai entre la date de réception de la proposition d’article et sa publication effective ne dépasse pas, en moyenne, 12 mois - à condition que les auteurs respectent les échéances définies aux différentes étapes de la préparation du texte.

Haut de page ^

 

3. PRÉSENTATION DES DOCUMENTS



3.1. Organisation des rubriques

Selon les rubriques, les articles doivent être organisés de façon particulière, à savoir:

3.1.1. Recherches empiriques; Instruments de recherche ; Archéologie de la connaissance ;  Présentation d’œuvre ; Révisions thématiques :
Si le texte est rédigé en portugais
Si le texte est rédigé en espagnol

 

Champs à intégrer et ordre correspondant
1. Nom de la rubrique en portugais
2. Titre en portugais
3. Identification des auteurs (affiliation professionnelle ; adresse postale ; et adresse électronique)
4. Résumé (max. 150 mots) et mots-clefs en espagnol (max. 5 mots)
5. Corps du texte (numéroter les différentes sections et sous-sections qui composent l’article)
6. Notes (s’il y en a, voir normes point 3.6)
7. Références bibliographiques (normes APA – consulter point 4)
8. Titre en espagnol et résumé (max. 150 mots) et mots-clefs en portugais (max. 5 mots)
9. Titre, résumé (max. 150 mots) et mots-clefs en français (max. 5 mots)
10. Titre, résumé (max. 150 mots) et mots-clefs en anglais (max. 5 mots)


 

Champs à intégrer et ordre correspondant
1. Nom de la rubrique en espagnol
2. Titre en espagnol
3. Identification des auteurs (affiliation professionnelle ; adresse postale ; et adresse électronique)
4. Résumé (max. 150 mots) et mots-clefs en portugais (max. 5 mots)
5. Corps du texte (numéroter les différentes sections et sous-sections qui composent l’article)
6. Notes (s’il y en a, voir normes point 3.6)
7. Références bibliographiques (normes APA – consulter point 4)
8. Titre en portugais, et résumé (max. 150 mots) et mots-clefs en espagnol (max. 5 mots)
9. Titre, résumé (max. 150 mots) et mots-clefs en français (max. 5 mots)
10. Titre, résumé (max. 150 mots) et mots-clefs en anglais (max. 5 mots)



3.1.2. Articles de “réponse à ...”; Résumés de thèses; Recensements critiques de livres ; Le dictionnaire ; Discours sur le vécu au travail :
Si le texte est rédigé en portugais ou en espagnol (sauf ceux prévus pour la rubrique des résumés de thèse, qui devront être présentés dans les deux langues):
 

Champs à intégrer et ordre correspondant
1. Nom de la rubrique en portugais et en espagnol
2. Titre en portugais
3. Identification des auteurs (affiliation professionnelle ; adresse postale ; et adresse électronique)
4. Corps du texte (numéroter les différentes sections qui composent l’article)
5. Notes (s’il y en a, voir normes point 3.6)
6. Références bibliographiques (normes APA – consulter point 4)
7. Titre en espagnol
8. Titre en français
9. Titre en anglais


3.1.3. Actes de séminaires ; Voulez-vous bien répéter ...?
La publication de ces documents résultera de protocoles ad hoc.

Haut de page ^

 

3.2. Normes de rédaction des résumés

Le résumé de l’article doit être rédigé dans toutes les langues suivantes : portugais, espagnol, français et anglais, la traduction correspondante relevant de la responsabilité des auteurs. Pour chacune des langues, il est essentiel que l’auteur garantisse la qualité de l’usage des règles de grammaire et d’orthographe.

Le résumé ne peut dépasser la limite de 150 mots. Il doit être clair et facile à lire et présenter les détails qui permettent au lecteur de comprendre l’essentiel de la contribution. Il doit donc présenter ses éléments clefs de façon précise mais concise – sans informations superflues, ni tableaux, figures ou références bibliographiques.

3.2.1. Plus particulièrement en ce qui concerne la rubrique «Recherches empiriques», il est important de mentionner dans le résumé:

  • l’objectif de la recherche ;
  • une brève description de son objet ;
  • la méthodologie ;
  • le lieu de la recherche (si cette information revêt de l’importance) ;
  • les résultats, les conclusions ou les conséquences.

3.2.2. Plus particulièrement en ce qui concerne les rubriques «Discours sur le vécu au travail», «Instruments de recherche» et «Présentation d’œuvre », il est important de mentionner dans le résumé:

  • le thème principal ;
  • la logique d’approche ;
  • le point de vue de l’auteur de l’article ;
  • les résultats, les conclusions ou les conséquences.

3.2.3. Plus particulièrement en ce qui concerne les rubriques «Archéologie de la connaissance» et «Révisions thématiques», il est important de mentionner dans le résumé:

  • le champ couvert par le bilan ;
  • la période couverte par le bilan ;
  • la source principale des publications analysées ;
  • le type de documents traités ;
  • l’avis de l’auteur de l’article, notamment sur ce qu’il estime être la contribution essentielle de l’analyse présentée ;
  • les conclusions, du point de vue des lignes de recherche à développer.

Haut de page ^



3.3. Les mots clefs

L’article doit comprendre :

  • entre 3 et 5 mots clés.
  • quatre versions de ces mots clés : en portugais, en espagnol, en français et en anglais.

Les mots clés n’ont pas pour finalité d’indiquer les particularités de l’article, mais son inscription dans un champ et son domaine. Les mots clés les plus pertinents indiquent :

  • Le domaine d’étude ou d’application.
  • Les finalités de l’article.
  • Le/les concepts principaux.

Nous conseillons de consulter les thésauri existants (par exemple : celui de l’APA ou d’Ergonomics Abstracts) afin de choisir des mots clés qui soient repris dans les banques de données internationales, ce qui facilite l’accès aux articles.

Haut de page ^


 

3.4. Limites de longueur des textes

Selon la rubrique concernée, le document ne doit pas dépasser certaines limites (y compris les graphiques, les tableaux et les figures). Le nombre maximum de caractères, y compris les espaces, pour chaque rubrique est le suivant :

 

Recherches empiriques

Discours sur le vécu au travail

Instruments de recherche

Archéologie de la connaissance

Présentation d’œuvre

Révisions thématiques

75000 caractères

 

Recensements critiques de livres

Résumés de thèses

Articles de “réponse à ...”

Le dictionnaire

15000 caractères

Haut de page ^


 

3.5. Graphiques, tableaux et figures

Les graphiques, les tableaux et les figures doivent respecter les directives suivantes :

  • Leurs dimensions ne doivent en aucun cas dépasser la zone du texte;
  • Ils doivent comporter une légende dans leur partie inférieure, avec l’explication de leurs principales variables ;
  • Les figures devront être présentées en format JPG, avec une résolution minimum de 200dpi ;
  • Ils doivent être insérés dans le texte, à l’endroit où l’auteur le souhaite et être présentés également dans un fichier indépendant.

Haut de page ^

 

3.6. Notes de bas de page et caractères spéciaux

Le texte ne doit pas comporter de notes de bas de page. La possibilité de présenter des notes en fin de texte est cependant prévue, celles-ci seront signalées dans le texte et seront présentées à la fin, juste avant les références bibliographiques.

Ainsi, le lieu où l’auteur désire insérer la note, dans le texte, devra être signalé au moyen du chiffre de la note mis entre crochets (ex. [1]). Et le texte correspondant devra figurer à la fin du document (ex. : [1] Organisation Internationale du Travail).

Les caractères spéciaux – les caractères mathématiques, entre autres – doivent être insérés sous la forme d’un symbole.

Haut de page ^

 

4. RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES

La revue Laboreal adopte les normes de l’APA qui peuvent être consultées en ligne à l’adresse : apastyle.org

 

4.1. Notes bibliographiques dans le texte

Les notes bibliographiques insérées dans le texte de l’article doivent être présentées sous la forme auteur(s), date, elle inclut donc le nom de l’auteur suivi de la date de publication du document.

Quelques exemples :
 

  • Un auteur: (Kergoat, 1993)
  • Deux auteurs: (Teiger & Lacomblez, 2013)
  • Trois, quatre ou cinq auteurs: à l’occasion de la première citation dans le texte, tous les auteurs sont mentionnés - (Pikaar, Koningsveld & Settels, 2007). Pour les citations suivantes, indiquer le nom du premier auteur suivi de “et al.” - (Pikaar et al., 2007)
  • Six ou plus de six auteurs : dans toutes les citations, y compris la première, indiquer uniquement le nom du premier auteur suivi de “et al.”
  • Si les auteurs sont des organismes : en toutes lettres à la première référence et ensuite seulement le sigle si celui-ci est facile à reconnaître - (APA, 2010), mais toujours en toutes lettres s’il n’est pas facile à reconnaître - (Autoridade para as condições de trabalho, 2011).
  • Rééditions : citer la date de publication d’origine et la date de la nouvelle publication – (Wisner, 1984/2012).

Quand les auteurs sont insérés dans le corps du texte, utiliser “et” et mentionner la date :

  • “Les travaux développés par Teiger et Laville (1991) ont montré ….”

Lorsque la citation se rapporte à plusieurs ouvrages du même auteur, mettre les dates par ordre chronologique. Utiliser également des lettres après la mention de l’année pour distinguer les différentes publications du même auteur de la même année :

  • (Teixeira, 2000, 2004a, 2004b, 2011).

Lorsqu’il s’agit d’une citation directe, utiliser des guillemets doubles (“…”) en cas de transcription courte (jusqu’à 40 mots de texte) et en mentionner l’auteur, la date et la page de l’ouvrage d’où provient l’extrait de texte. Si la transcription est traduite, faire figurer en outre la mention  “traduction libre” après le numéro de la page. Ajoutons que la citation est insérée dans le corps du texte en utilisant le même type de caractère que le texte proprement dit de l’article.

Exemple

  • “Cela conduit à considérer la norme comme une référence ou un modèle pour déterminer le normal ” (Nouroudine, 2009, p. 125, traduction libre).

Lorsqu’il s’agit d’une longue transcription (supérieure à 40 mots de texte), opter en faveur de la citation en bloc – elle doit se détacher du corps du texte et ne pas être présentée entre des guillemets – en mentionnant également l’auteur, la date et la page de l’ouvrage d’où provient l’extrait du texte. Si la transcription est traduite, faire figurer en outre la mention “traduction libre” après le numéro de la page. Pour la citation en bloc, utiliser un type de lettre plus petit que celui du texte proprement dit de l’article.

Exemple
Selon l’ergologie

(…) dans toute situation d’activité humaine, il existe nécessairement des normes élaborées en amont des activités appelées « normes antécédentes ». La « norme antécédente » comporte diverses formes d’anticipation auxquelles les protagonistes se référent pour réaliser les activités. Ce concept englobe les savoirs relativement stabilisés qui relèvent du protocole expérimental (prescrits, objectifs, règles, missions…) et ceux qui sont issus de l’expérience (cultures de métier, savoir-faire, valeurs…). (Nouroudine, 2009, p. 126, traduction libre).

Haut de page ^

 

4.2. Exemples de format des références bibliographiques selon les normes de l'APA

Les références bibliographiques consistent en une description détaillée du document mentionné dans le texte de l’article. Elles doivent figurer à la fin de l’article et être regroupées par ordre alphabétique et ensuite chronologique.

Quelques exemples types :

Un même auteur, plusieurs années :
Reason, J. (2009). El error humano. Madrid: Editorial modus laborandi.
Reason, J. (2010).La contribución humana. Actos peligrosos y acciones ejemplares. Madrid: Editorial modus laborandi.

Un auteur seul et accompagné :
Montulet, B. (2005). Au-delà de la mobilité : des formes de mobilité. Cahiers Internationaux de Sociologie, 118, 137-159. doi : 10.3917/cis.118.0137
Montulet, B., & Kaufmann, V. (Eds.) (2004). Mobilités, fluidités, liberté?Bruxelles: Publications des Facultés Universitaires Saint-Louis.

Livre :
Auteur, (année entre parenthèses). Titre du livre en italique (numéro de l’édition). Ville de la maison d’édition : maison d’édition.

Exemple:
Figueiredo, M., Athayde, M., Brito, J., & Alvarez, D. (Orgs.) (2004). Labirintos do trabalho: interrogações e olhares sobre o trabalho vivo. Rio de Janeiro: DP&A Editora.

Chapitre d'un livre:
Auteur du chapitre, (année entre parenthèses). Titre du chapitre du livre. In Auteurs du livre (mentionner si les auteurs sont les éditeurs – Eds. - ou les organisateurs – Orgs. – ou la direction – Dirs. – du livre), titre du livre en italique (pages du chapitre dans le livre). Ville de la maison d’édition : maison d’édition.

Exemple:
Nusshold, P., Poy, M., & Keegan, E. (2011). As atividades de serviço e o setor bancário argentino: uma intervenção durante a crise do setor em 2002. In L. Sznelwar (Ed.), Saúde dos bancários(pp. 169-176). São Paulo: L. Publisher.

Article :
Auteur, (année entre parenthèses). Titre de l’article. Titre de la revue en italique. Volume (en italique), numéro(s) (en italique), pages de l’article.

Exemple:
Parker, D., & Lawton, R. (1998). Organizational controls and safety: The varieties of rule-related behavior. Journal of Occupational and Organizational Psychology,  71, 4,289-304.

Thèse de doctorat ou de maîtrise :
Auteur, (année entre parenthèses). Titre de la thèse en italique. Nom du titre universitaire, établissement d’enseignement, ville.

Exemple:
Santos, M. (2004). O projecto de uma sociedade do conhecimento: de Lev Vygotski a práticas efectivas de formação contínua em Portugal.Tesede Doutoramento, Faculdade de Psicologia e Ciências da Educação da Universidade do Porto, Porto.

Rapport :
Auteur, (année entre parenthèses). Titre du rapport en italique. Références du rapport, ville: organisme.

Exemple:
Castelhano, J., & Nogueira, S. (2011). Género e trabalho: o processo de inserção feminina em profissões tradicionalmente masculinas. Relatório final do projeto PIHM/GC/0079/2008. Porto: FPCE-UP.

Communication :
Auteur, (année, mois entre parenthèses). Titre de la communication en italique. Nom du congrès. Ville, pays.

Exemple:
Clot, Y. (1999, novembro). Souffrance au travail, amputation du pouvoir d’agir, défenses et ripostes. Comunicação apresentada no Colóquio de Namur. Namur, France.

Si la communication est publiée dans des actes officiels, utiliser le format des articles.

Exemple:
Örtengren, R. (1991). Simulation as a tool for ergonomic evaluation of work tasks in production planning. In Y. Queinnec, & F. Daniellou (Eds.), Designing for every-one. Proceedings of the 11th International Ergonomics Association (IEA) Congress, vol. 2, 1078-1080, France.

Documents électroniques :
Auteur, (année entre parenthèses). Titre du document en italique (type de support). Date à laquelle le document a été extrait, adresse électronique.

Exemple:
Juárez, H. (2002). Las maquiladoras del vestido en México. Trabajadores en Línea.Retiradomarço, 15,  2007 de: http://www.uom.mx

Haut de page ^