Article inclus dans l'édition Volume XII :: No.1 :: 2016

Recherche Empirique

Prescription et usage des EPI dans des activités qui exposent à des produits chimiques cancérogènes, mutagènes et reprotoxiques (CMR) : recherche-action pluridisciplinaire dans une usine de production de décors pour l’ameublement

Fabienne Goutille1, Louis Galey2, Clémence Rambaud3, Pierrick Pasquereau4, José Marçal Jackson Filho5 & Alain Garrigou6
(1) Equipe EPICENE, U1219 INSERM Bordeaux Population Health Research Center, Université de Bordeaux
146 rue Leo Saignat
33076 Bordeaux Cedex
France
fabienne.goutille@gmail.com
(2) Equipe EPICENE, U1219 INSERM Bordeaux Population Health Research Center, Université de Bordeaux
146 rue Leo Saignat
33076 Bordeaux Cedex
France
louis.galey@gmail.com
(3) Equipe EPICENE, U1219 INSERM Bordeaux Population Health Research Center, Université de Bordeaux
146 rue Leo Saignat
33076 Bordeaux Cedex
France
rambaud.clemence@gmail.com
(4) Equipe EPICENE, U1219 INSERM Bordeaux Population Health Research Center, Université de Bordeaux
146 rue Leo Saignat
33076 Bordeaux Cedex
France
pierrick.pasquereau@u-bordeaux.fr
(5) Centro Estadual do Paraná
Fundacentro
Rua da Glória, 175 - 4o andar
80300-060 Curitiba - PR
Brasil
jose.jackson@fundacentro.gov.br
(6) Equipe EPICENE, U1219 INSERM Bordeaux Population Health Research Center, Université de Bordeaux
146 rue Leo Saignat
33076 Bordeaux Cedex
France
alain.garrigou@u-bordeaux.fr
Résumé

La question de l’efficacité des mesures de prévention des risques liés à l’usage de produits chimiques CMR représente des enjeux forts en termes de santé des travailleurs qui y sont exposés. Le plus souvent, les mesures de prévention se bornent au port d’équipements de protection individuelle (EPI) alors que la réglementation privilégie des équipements de protection collective. Les contraintes liées au port des EPI sont généralement connues : gêne dans les mouvements, inconfort thermique, formes inadaptées, usure précoce. L’originalité du travail qui va être présenté dans cet article est d’articuler les connaissances nécessaires sur les dangers des produits, les modalités de prescription des EPI par l’entreprise et la perception qu’ont les travailleurs des risques, des effets sur leur corps et de l’efficacité des EPI. Ce travail sous la forme d'une étude de cas est issu d’une approche transdisciplinaire ergonomie et anthropologie et ce, dans une perspective méthodologique en ergotoxicologie.

Mots-clé prévention des risques chimiques, représentation des risques, ergotoxicologie, anthropologie des risques.