Article inclus dans l'édition Volume 13 :: No.1 :: 2017

Recherche Empirique

"Changer pour l’équipe": la dimension collective dans le travail des athlètes du volleyball de plage

Louise Borba1 & Hélder Pordeus Muniz2
(1) Grupo de Pesquisas Gestão Trabalho e Atividade – GESTA
Universidade Federal Fluminense, UFF
Rua Professor Miguel Couto 376, apto 403- Icaraí,
Niterói, RJ. CEP: 24230-240, Brasil
louiseborba@id.uff.br
(2) Grupo de Pesquisas Gestão Trabalho e Atividade – GESTA
Departamento de Psicologia da Universidade Federal Fluminense, UFF
Rua das Laranjeiras, 347, apto. 607. Laranjeiras
Rio de Janeiro, RJ, CEP 22240-004, Brasil
heldermuniz@uol.com.br
Résumé

Considérer la dimension collective dans le sport en évoquant uniquement la division des fonctions entre les athlètes au sein d'une équipe, pourrait masquer tous les débats et les drames vécus dans cette activité de travail. Ainsi, cet article analyse comment les athlètes autonomes du volleyball de plage gèrent leur vie professionnelle à la recherche de partenaires qui permettent de former une paire pour "jouer ensemble", même si l'organisation du travail dans ce sport est extrêmement compétitive et si elle exige un renouvellement constant de ses éléments. À partir des contributions de l’Ergologie, de l’Ergonomie de l’Activité et de la Clinique de l’Activité, nous émettons l’hypothèse que, pour former une paire, une “équipe”, un athlète doit mettre ses compétences sportives en synergie et, surtout, il doit être en mesure de pouvoir construire des références cognitives et des valeurs partagées qui lui facilitent la communication et la coopération dans le développement du travail.

Mots-clé la dimension collective du travail ; le travail de l’athlète ; la psychologie du travail et du sport ; l'ergonomie et le sport ; volleyball de plage.