Article inclus dans l'édition Volume I :: No.1 :: 2005

Vous Voulez Bien Répéter...?

Intervenir contre le harcèlement au travail: soigner et sévir ne suffisent pas

Chantal Leclerc1
(1) Professeure, Université Laval
Centre de Recherche Interuniversitaire sur l’Éducation et la Vie au Travail Faculté des Sciences de l’Éducation, bureau 666
Université Laval, Québec (Québec) G1K 7P4
chantal.leclerc@fse.ulaval.ca
Résumé

Quelles sont les voies d intervention privilégiées et à promouvoir en matière de lutte contre le harcèlement psychologique au travail? La tendance actuelle des entreprises est de se doter de politiques et de prévoir le recours à des services de médiation ou à des procédures d’enquête. L article analyse d abord les avantages et les limites de ces formes d intervention à saveur fortement psychologique ou juridique. La mise au jour des éléments organisationnels en présence dans plusieurs situations de harcèlement permet ensuite de comprendre qu une lutte efficace contre le harcèlement ne peut se réduire à des interventions individuelles faites en marge des lieux concrets du travail. Les interventions à promouvoir doivent contribuer à retisser les liens de solidarité fragilisés par des formes d’organisation du travail et de gestion qui placent les personnes en situation constante d insécurité, de surcharge et de compétition. Elles doivent permettre la parole et l action collectives.

Mots-clé harcèlement psychologique au travail, santé mentale au travail, surcharge, précarité, action syndicale.